Home > Santé > Acouphènes pulsatiles à l’oreille gauche : que faut-il savoir à ce sujet ?

Acouphènes pulsatiles à l’oreille gauche : que faut-il savoir à ce sujet ?

Fazup - Réduit jusqu’à 96% votre exposition aux ondes - Fabriqué et testé en France

Vous souhaitez vous protéger des ondes ?

De nos jours, de plus en plus de personnes se plaignent de souffrir de bourdonnements au niveau de leurs oreilles. En effet, il s’agit là de signes qui ne trompent pas et qui font référence aux acouphènes. Ces derniers touchent aussi bien les sujets jeunes que les sujets âgés. Si un de vos proches ou vous-même souffraient d’acouphènes pulsatiles au niveau de votre oreille gauche, n’hésitez pas à lire notre article pour en savoir davantage à ce sujet et surtout pour y palier.

Comment reconnaître les acouphènes pulsatiles se trouvant à l’oreille gauche ?

Le fait de pouvoir identifier un acouphène pulsatile à l’oreille gauche passe d’abord par sa définition. En effet, un acouphène pulsatile est un bruit se situant au niveau de l’oreille gauche du patient. cause acouphene pulsatile oreille gauche

Ce dernier est le seul à pouvoir l’entendre. Ce bruit est décrit comme étant un sifflement ou un bourdonnement qui de façon générale n’est pas variable dans le temps, et c’est pourquoi les médecins tendent à ne pas demander à leurs patients de décrire le bruit entendu dans leurs oreilles gauches. Toutefois, il reste important dans le cas d’un acouphène pulsatile de décrire les bruits de bourdonnement que vous entendez puisque ce dernier est rare. Pour ce qui est de son bruit, il est perçu par les patients comme étant particulier puisqu’ils entendent des “Pschu” qui pulsent au niveau de leurs oreilles gauches. Notez toutefois que le fait de décrire l’acouphène comme étant pulsatile fait référence à son bruit et non à sa récurrence.

Quelles sont les causes des acouphènes pulsatiles à l’oreille gauche ?

Comme vous devez sûrement le savoir, il existe plusieurs raisons qui peuvent être à l’origine d’un acouphène pulsatile à l’oreille gauche. N’hésitez pas à parler de vos symptômes à votre médecin. Pour ce qui est des causes des acouphènes à l’oreille gauche, elles peuvent être :

  • Le sang,
  • lors du sommeil,
  • l’os temporal.

Le sang

Nous entendons par là tout ce qui se rapporte à ce dernier et surtout aux veines. En effet, l’acouphène pulsatile à l’oreille gauche a souvent pour origine soit le flux sanguin passant par les veines et les artères qui sont à proximité de votre oreille gauche. Il s’agit d’un flux soit passant par ces dernières soit par les veines entourant cette oreille. Aussi, si vous avez une augmentation du débit sanguin ou une turbulence au niveau de ce même flux, cela peut vous provoquer l’acouphène pulsatile. Enfin, le rétrécissement d’un vaisseau sanguin se trouvant près de votre oreille gauche peut également causer cela.

Lors du sommeil

En effet, chez certaines personnes l’acouphène pulsatile à l’oreille gauche ne se déclenche que lorsque ces derniers sont couchés. Cela peut s’avérer être une piste importante à dévoiler à votre médecin puisque la position allongée a un impact direct sur votre oreille gauche.

L’os temporal

Bien que la cause sanguine soit la plus répandue dans le cas des acouphènes pulsatiles à l’oreille gauche, cela n’empêche pas que d’autres causes puissent en être à l’origine. C’est le cas de l’os temporal abritant l’oreille interne qui, chez certaines personnes, présente une anomalie et provoque ainsi ce genre de bourdonnement.

D’autres zones du corps peuvent être en cause dans les acouphènes, notamment les acouphènes pulsatiles des cervicales. L’examen clinique peut aider à en déterminer la cause.

En quoi consiste l’examen clinique des acouphènes pulsatiles à l’oreille gauche ?

Dans le cas des acouphènes pulsatiles à l’oreille gauche, leur examen clinique va permettre la mise en évidence de leur origine en plus de définir le traitement qui vous aidera à soulager vos bourdonnements. Nous tenons à vous préciser qu’il est possible que votre médecin fasse une auscultation de votre crâne. Cela lui permettra de définir l’origine de vos acouphènes pulsatiles à l’oreille gauche. De plus, votre médecin vous demandera de faire une IRM cérébrale qui aidera à explorer :

  • Le cerveau,
  • le nerf auditif,
  • les vaisseaux intercrâniens.

examen clinique acouphene pulsatile oreille gauche

Notez que cette IRM cérébrale permet de mettre en évidence environ 80% des causes des acouphènes pulsatiles à l’oreille gauche grâce à la séquence 3DTOF non-injectée réalisée du trou occipital jusqu’au vertex, donnant lieu à une exploration des artères méningées, en plus de la séquence T1 gadolinium qui permet l’exploration des sinus duraux et de leur contenu. Bien-sûr, cet examen est complété par un scanner de l’os temporal et dans certains cas, l’angiographie cérébrale conventionnelle est demandée aux patients.

Comment remédier aux acouphènes pulsatiles à l’oreille gauche ?

Il est important pour nous de souligner que ce qui est proposé sont des conseils ou des recommandations qui vont vous aider à mieux supporter les sifflements des acouphènes pulsatiles à l’oreille gauche. Ces derniers ne vont donc en rien les faire cesser. Il reste également primordial de rappeler que le suivi du traitement ou des conseils administrés par votre médecin sont ceux qui sont les plus adaptés pour votre cas.

Parmi les éléments permettant la diminution des acouphènes pulsatiles à l’oreille gauche il y a :

  • La musique,
  • l’arrêt de certains médicaments,
  • l’homéopathie,
  • l’hypnose.

La musique

En effet, le fait d’écouter de la musique peut vous aider à soulager les acouphènes pulsatiles car cela vous aidera à vous concentrer sur autre chose que les bourdonnements présents, surtout si ces derniers persistent lorsque vous comptez dormir. Si vous avez des acouphènes pulsatiles durant la journée, il reste également possible de faire des activités vous permettant d’oublier en quelque sorte cette gêne ressenti durant la journée.

L’arrêt de certains médicaments

Nous portons à votre connaissance que certains médicaments comme les antibiotiques ou les diurétiques ont pour effet, lorsqu’ils sont consommés à long terme, le déclenchement d’acouphènes pulsatiles à l’oreille gauche. Leur arrêt peut donc vous aider à palier ce problème. Toutefois, n’hésitez pas à demander conseils à votre médecin ou à votre pharmacien avant de songer à les arrêter.

L’homéopathie

Cette dernière est recommandée pour les personnes ayant eu récemment des acouphènes pulsatiles à l’oreille gauche suite à un choc sonore. Dans ce cas, il est plutôt conseillé de prendre des granules d’Arnica, du Natrum salicylicum ou encore du Chininum sulfuricum. Si au contraire vos acouphènes pulsatiles sont anciens, l’Arscencium album et l’Ignatia amara sont préconisés.

L’hypnose

Pour certains patients, l’hypnose leur a permis de soulager ou de réduire certains symptômes dus à leurs acouphènes pulsatiles à l’oreille gauche.

Laisser un commentaire