L’empowerment en santé – 06/04/2017 14h – Pôle “Recherche”, Faculté de Médecine de Lille

Participez à une rencontre autour du concept d’empowerment en santé-  Jeudi 6 avril 2017, 14h-16h- Salle du Conseil – pôle “Recherche” – Faculté de médecine de Lille

Médecine participative, patient compétent, patient expert, autonomisation, éducation thérapeutique, “self management” ou encore “empowerment” … De quoi parlons-nous ? S’agit-il de nouveaux faits ou de réalités renommées ? L’empowerment est-il un concept pour lui même? Une idée économiquement intéressante ? Une réponse utile pour le patient ?

L’empowerment est défini comme un processus par lequel une personne malade, au départ d’une situation ou d’un sentiment d’impuissance, augmente sa capacité à identifier et satisfaire ses besoins, à résoudre ses problèmes et mobiliser ses ressources, de manière à avoir le sentiment de contrôler sa propre vie. Les soignants peuvent-ils contribuer à cette forme d’autonomisation des patients ? Dans quelles mesures ? Quel est le poids des protocoles de soins sur le ressenti des patients, en termes de choix, de maîtrise, d’identité ?

L’idée louable du « patient-sujet » transforme-t-elle impérativement toute personne malade en acteur de sa propre santé, avec une responsabilité de fait et par conséquent étendue ? Qu’est-ce qui rend légitime cette idée ? Quels écueils risque-t-elle de rencontrer ? Empowerment rime-t-il forcément avec liberté ? Efface-t- il l’implacable fossé entre le soigné et le soignant ? Gomme-t-il la dimension de secours du soin ? Qu’en est-il de la vulnérabilité et de la fragilité ? Que partage-ton: le pouvoir ou l’impuissance ? Quels sont les enjeux éthiques de ce concept difficilement traduisible : pour les soignés, pour le soignants, pour la relationsoignant-soigné ?

2 intervenantes, diplômées en éthique et membres de l’EEHU, proposeront des éléments de réponse :

  • Le Dr Nathalie Assez (médecin urgentiste au SAMU-SMUR du CHRU de Lille) apportera une définition du concept et abordera notamment l’empowerment comme un enjeu de l’éducation thérapeutique chez les patients atteints de maladie chronique, depuis l’acceptation du diagnostic jusqu’aux moments de crise.
  • Le Dr Véronique Brunaud-Danel (médecin neurologue au centre SLA du CHRU de Lille) interrogera plus particulièrement les mesures et les limites d’un tel processus à partir de son expérience avec les patients atteints de maladie neurodégénérative comme la sclérose latérale amyotrophique (maladie de Charcot).

La table ronde sera orchestrée par le Pr François-René Pruvot, chirurgien, président de CME et coordonnateur de l’EEHU.

L’évenemenet est organisé par l’EEHU et la MESHS

Pour vous inscrire: www.eehu-lille.fr